Outranspiens

Une petite présentation portative

Qui? Où? Quelles langues de travail?

Santiago Artozqui , Colombes, France (espagnol, anglais, français)

Jonathan Baillehache , Athens, GA, États-Unis (russe, anglais, français)

Camille Bloomfield , Paris, France (italien, français, anglais)

Magdalena Cámpora , Buenos Aires, Argentine (espagnol, français, anglais)

Chris Clarke , New York, NY, États-Unis (français, anglais)

Rachel Galvin , Chicago, IL, États-Unis (espagnol, anglais, français)

Irène Gayraud , Paris, France (Français, Espagnol, Allemand, Italien, Anglais)

Ari Lieberman , Athens, GA, États-Unis (anglais, hébreu, espagnol)

Jean-Jacques Poucel , Urbana, IL, États-Unis (anglais, français)

Delphine Presles , Colombes (France) (graphisme, illustration, design web, son)

Lily Robert-Foley , Paris / Angers, France (anglais, français)

Pablo Martín Ruiz , Cambridge, MA, États-Unis (espagnol, anglais, français, portugais)

Hermes Salceda , Vigo, Espagne (espagnol, français)

Eliana Vicari , Vicence, Italie (français, italien)

Mais encore?

Portrait de Santiago Artozqui dessin de Doots

Santiago Artozqui écrit des nouvelles, des essais, de la poésie et traduit de l’espagnol et de l’anglais vers le français. Ancien critique littéraire de La Quinzaine littéraire , il écrit maintenant pour  En attendant Nadeau , une revue littéraire en ligne. Il enseigne l’écriture créative à l’université Paris 7 Diderot, et est président d’ ATLAS , une organisation pour la promotion de la traduction littéraire. Il est aussi vieux et pas drôle, dommage pour lui.

 

Jonathan Baillehache

Jonathan Baillehache enseigne la littérature (électronique) française, les jeux vidéo et les études de traduction à l’Université de Géorgie, à Athènes (où se trouvent REM et Bobby Prince). Lui aussi est un Tiphainito (un ancien doctorant de Tiphaine Samoyault). Il a soutenu sa dissertation sur la traduction de la poésie russe “zaum” en 2012. Il traduit occasionnellement du français vers l’anglais, du russe vers le français et l’anglais, et de l’anglais vers le français, mais son hobbyhorse est de penser à la traduction dans le cadre philosophique et les humanités numériques. Il trempe dans le swing et la salsa.

Camille Bloomfield dessin de Doots

Camille Bloomfield est professeur d’expression-communication à l’IUT de Bobigny (Université Paris 13). Si elle traduit, parfois, la poésie qui lui plaît (de l’italien – Patrizia Valduga, Mariangela Gualtieri – et de l’anglais – Lily Robert-Foley, Yuyutsu Sharma, HD Thoreau), elle écrit surtout et poste de la poésie sur Instagram , ou sous forme de petites vidéo-poèmes sur Youtube, ou encore sous forme de performances “live” souvent polyphoniques et parfois multilingues, voire rappées . Sa recherche , en littérature comparée et en littérature française, porte sur l’Oulipo , les manifestes , le patrimoine numérisé, ou encore sur la traduction a pris connaissance d’un point de vue sociologique.

Son site: camillebloomfield.com

 

Magdalena Cámpora vive, traduce, investiga y enseña literatura francesa à Buenos Aires. Es doctora en Literatura Comparada par l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV), investigadora del CONICET (Consejo Nacional de Investigaciones Científicas y Tecnicas) et profesora de Literatura Francesa dans l’Universidad Católica Argentine et dans l’Universidad del Salvador. Cumpliendo avec le secret de la ley que les temas d’investigación avec les urgencias internas, actuellement investiga las transformaciones editoriales et les usos idéológicos de literatura francesa (s XVIII et XIX) dans l’Argentine del siglo XX. También prépare une traducción de la Correspondencia entre les poètes de René Char et Raúl Gustavo Aguirre, ainsi que la traducción de Rojo et Negro de Stendhal.

Magdalena Cámpora vit, traduit, fait des recherches et enseigne la littérature française à Buenos Aires. Titulaire d’un doctorat en littérature comparée de l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV), elle est chercheuse au CONICET (Conseil national de la recherche scientifique et technique) et professeur de littérature française à l’Université catholique d’Argentine et à l’Université du Salvador. Se conformant à la loi secrète reliant les sujets de recherche aux pulsions internes, elle étudie actuellement les transformations éditoriales et les usages idéologiques de la littérature française (XVIIe au XIXe siècles) au XXe siècle en Argentine. Elle prépare également une traduction de la correspondance entre les poètes René Char et Raul Gustavo Aguirre, ainsi qu’une traduction du Rouge et du Noir de Stendhal .

Chris Clarke

Chris Clarke a grandi dans l’Ouest canadien et vit actuellement à Paris. Ses traductions incluent entre autres Raymond Queneau (New Directions), Patrick Modiano (NYRB Classics), Pierre Mac Orlan (Wakefield Press) et François Caradec (MIT Press, 2018). Ses récents projets liés à Outranspo incluent une traduction simultanée d’une pièce simultanée en 5 actes d’Olivier Salon et Jacques Jouet (avec Emma Ramadan), et plusieurs pièces courtes (mais diaboliquement délicates) d’Olivier Salon et J.-A . Soubira. Il a reçu une bourse du Fonds de traduction PEN / Heim en 2016 pour sa traduction de «Imaginary Lives» de Marcel Schwob (mars 2018, Wakefield Press).

portrait Irène grand yeux cheveux orange

Irène Gayraud  écrit, traduit, enseigne, fait de la recherche et, quand elle est à temps, de la musique.

Elle a publié de la poésie ( à la distance de Soufflé, l’air  en 2014 aux Éditions du Petit Pois,  Voltes  chez Al Manar en 2016, et  Point d’eau  aux Éditions Le Petit Véhicule en 2017), et un translated des Poètes contemporains pour les revues  À vers  et  La Traductière . En collaboration Avec Christophe Mileschi, Ellé un translated de Dino la poésie Campana, Italien sans Poète ne may Elle Lequel vivre (Dino Campana,  Chants Orphiqueset autres poèmes). Elle traduit en espagnol, en allemand, de l’allemand.Ses recherches universitaires en particulier sur la poésie (soutenu en 2013 sur la poésie orphique dans le premier quart du XXe siècle en Europe), mais aussi sur les rapports musique-littérature.

Enseigne: la littérature comparée à l’Université d’Amiens.

https://irenegayraud.wordpress.com/

Portrait Rachel Galvin dessin de doots

Rachel Galvin a publié une collection de poèmes,  Pulleys & Locomotion , un livre de contes, Zoetrope , et une traduction de Hitting the Streets de Raymond Queneau , qui a remporté le prix Scott Moncrieff. Ses poèmes apparaissent dans Boston Review, Colorado Review, Côte du Golfe, New Yorker et Poésie . Galvin est professeur assistant à l’Université de Chicago.

Ari Lieberman enseigne la littérature comparée à l’Université de Géorgie. Il est l’auteur de אלופי התמימות ( Out of the Blue ) et éditeur de uprightdown.com , où, déguisé en Lee Berman, il a publié un certain nombre de traductions homophoniques ( exemple ).

Portrait de Lily Robert Foley dessin de Doots

Lily Robert-Foley est l’auteur de m (Corrupt Press), un livre de poésie-critique-collage basé sur des lectures de L’Innommable / The Unnamable de Beckett ; “Graphemachines”, un livre de poésie visuelle de la série Xerolage de Xexoxial, et The North Georgia Gazette , un travail de transcription et d’annotation sur un navire bloqué dans un cercle arctique à l’hiver 1821 (Green Lantern Press, 2009). Son roman en poème en prose, Jiji , sera publié par Omnia Vanitas Press. Elle est titulaire d’un doctorat de l’Université Paris 8. Elle enseigne à Douzement, conservatoire de musique pour enfants à Paris.

Jean Jacques Poucel

Jean-Jacques Poucel  est critique, poète et traducteur. Il est actuellement professeur invité de littérature contemporaine française à l’Université de l’Illinois à Urbana-Champaign. Il a traduit un grand nombre de textes, de poèmes et d’articles académiques du français et de l’anglais. Il est l’auteur de  Jacques Roubaud et de l’Invention de la mémoire  (UNC Press, 2006) et co-éditeur de  Pereckonings: Reading Georges Perce (Yale French Studies 105).

Delphine Presles est graphiste, illustratrice & designeuse web. Elle “traduit visuellement” les projets (collectifs et individuels) de l’Outranspo, qu’elle accompagne depuis les débuts. Elle a par exemple réalisé des dessins pour dialoguer avec des textes d’Eliana Vicari et d’Irène Gayraud, et signe également tous les dessins, portraits de ce site.

Prtrait Pablo Martin Ruiz dessin de Doots

Pablo Martín Ruiz a étudié la littérature et la linguistique à l’Université de Buenos Aires, en Argentine, et a complété un doctorat en littérature comparée à l’Université de Princeton. Il est professeur agrégé de littérature latino-américaine à l’Université Tufts. En plus des articles académiques, il a publié des articles de voyage, des traductions et des palindromes. Il a écrit un livre de critique littéraire appelé Four Cold Chapters sur la possibilité de la littérature menant principalement à Borges et Oulipo , publié par Dalkey Archive en 2014. Il est un membre fondateur de l’Outranspo. Il aime écrire des textes aussi différents les uns des autres que possible.

Hermès Salceda (Université de Vigo) s’occupe essentiellement des textes de Raymond Roussel et de Georges Perec en tant que traducteur et en tant que critique. Il apparaît comme traducteur de transpositeur en espagnol la complexité textuelle des auteurs de ces auteurs en collaboration avec leurs contraintes d’écriture souvent difficiles. Il a fait, en collaboration, pour le grand lipogramme de Perec qu’est La Disparition , pour les “Textes-genèse” de Roussel et pour Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour de Perec. Il co-dirirge la revue Formules avec C. Reggiani et C. Reig et dirige la série Raymond Roussel de La Revue des Lettres modernes.

Portrait Eliana Vicari dessin Doots

Eliana Vicari est une version insegnato par alcuni anni a Ca ‘Foscari, tenuto corsi di traduzione letteraria en maître à Turin, Napoli et al Collège international des traducteurs littéraires d’ Arles (“La Fabrique des traducteurs”).

Par exemple, Einaudi, Feltrinelli e soprattutto, Adelphi, traduisait volontiers l’édition des opéras contemporains non-oulipiens (Maryse Condé, Emmanuel Carrère, Agnès Desarthe, Georges Simenon, etc.) oulipiani ( La bella). Ortensia di Roubaud, Brevi note sull’arte e il modo di riordinare i propriété libri di Perec e 7 sardinosauri de Roubaud e Salon).

Ha inoltre collaborato alla stesura di antologie letterarie par Valmartina, scritto articoli, note linguistiche, prefazioni o postfazioni che riguardano la traduzioni de la letteratura, pubblicati in Italia e in Francia.

Ha svolto un’attività piuttosto intensa di animatrice culturale organizzando tavole rotonde o incontri con autori rivolti essenzialmente un pubblico di studenti di licei e università.

Dal 2012 fa parte dell’Oplepo. Il 19 dicembre 2013, ha conseguito un dottorato di ricerca en Lettres et Sciences Humaines all’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, avec des mots-clés: C’est en traduisant qu’on devient traduiseron .